Article dans La Liberté du 22 juillet 2021

Les « apprentis-artistes » du Château de Seedorf.

« J’ai commencé à peindre à l’aquarelle l’année dernière. L’art est pour moi un moyen d’oublier un peu mes soucis. Il me permet également de me recentrer sur moi-même et de cultiver ma confiance », transcris une apprentie de 19 ans au sujet de son œuvre. Les « apprentis-artistes » du Centre de formation professionnelle et sociale du Château de Seedorf (CFPS) à Noréaz, ont eu carte blanche dans la réalisation d’une exposition montée par deux étudiantes en exploitations. Une dizaine d’œuvres peuvent y être admirées, élaborées par des jeunes entre 16 et 20 ans.  Photographie, dessin, peinture ou encore sculpture sur bois font partie des passions des « apprentis-artistes ». « Pour bon nombre d’entre eux, l’enseignement est vu comme quelque chose de contraignant. Du côté de l’enseignement nous trouvions pertinent d’ouvrir le champ de compétences de nos jeunes sur un domaine qui leur était propre : L’art » relate Pierre-Emmanuel Philipona enseignant de culture générale au CFPS du Château de Seedorf. La participation à cette initiative était totalement libre, le but étant de montrer des capacités autres que professionnelles des jeunes apprentis. Rémy Noël directeur de l’institution depuis août 2019 ajoute « ce sont des jeunes en difficultés, mais Il faut aller outre. Ils ont du talent, l’exposition le prouve. Le but est de changer d’optique au public, œuvrer dans le développement de ces jeunes en difficulté est pour moi vraiment important ».

Fondée en 1902 cette institution d’éducation spécialisée devient le CFPS en 1974. Accueillant des jeunes entre 15 et 20 ans en difficulté d’apprentissage, provenant de toute la Suisse Romande. Le centre a pour mission de les former sur un métier et leur offrir l’autonomie nécessaire afin d’appréhender leur vie future. Mandaté par les Offices de l’assurance-invalidité (OAI) de Suisse romande, le CFPS a comme objectif l’insertion des apprentis dans le premier marché du travail.

Depuis 2016, le CFPS s’est ouvert à la mixité alors qu’avant, il était exclusivement féminin, sur les 90 apprentis de cette années, 10% sont des garçons. Les 90 apprenants peuvent bénéficier de divers domaines de formations tels que : blanchisserie, restauration, horticulture. Débouchant sur des certifications telles qu’un Certificat de formation de capacité (CFC), une Attestation fédérale professionnelle (AFP) ou encore une Attestation de formation pratique (FPra), dans le cas où aucune des autres formations n’est possible. Par ce certificat le CFPS atteste que toutes les compétences professionnelles y sont acquises.

Le centre gère également diverses entités rattachées aux domaines de formations, tels que la cuisine, la restauration ou encore la blanchisserie. Notamment un restaurant à Vaulruz nommé « Dans la Forêt lointaine », « la Cafet » dans le collège de Gambach et l’Ecole de culture générale de Fribourg ainsi que « La blanchisserie du Camus » à Estavayer-le-Lac. Un centre de séminaires est également mis à disposition sur le site. Dans le futur, le CFPS aimerait s’ouvrir au public et créer un pôle artisanal au sein du château.

Pour voir l’exposition contactez : admin@cfps-seedorf.ch

Image de l'article
Image de l'article